Bernard Stalter, président de l’APCMA

Bernard Stalter, un artisan engagé

Avec son leitmotiv « Là où il y a une volonté, il y a un chemin », Bernard Stalter, artisan coiffeur en Alsace et homme de dialogue, est engagé pleinement à tous les échelons de la filière artisanale afin de consolider la place du secteur de l’artisanat dans l’économie et les territoires.

A 61 ans, Bernard Stalter sait bien de quoi il parle, lui qui a quitté l’école à 14 ans pour devenir apprenti coiffeur. Il a d’abord exercé pour l’armée puis, animé par l’esprit d’entreprendre, Bernard Stalter ouvre son premier salon de coiffure à Brumath (67) en 1993. Aujourd’hui il en possède trois, à Brumath et Strasbourg, emploie une soixantaine de collaborateurs et a formé plus de soixante-dix apprentis. La relève est d’ores et déjà engagée par son fils Benjamin, ancien membre de l’équipe de France de coiffure et Champion d’Europe en 2009.

Toujours très investi dans ses salons en pratiquant son métier très régulièrement dans ses salons, il a fait rapidement le choix de porter les intérêts collectifs à travers différents mandats au sein du réseau des chambres de métiers et de l’artisanat et au sein des organisations professionnelles.

Président de la Chambre régionale de métiers du Grand Est et d’Alsace, il a été élu président de l’Assemblée permanente des chambres de métiers et de l’artisanat (APCMA) pour un mandat de cinq ans en décembre 2016 ; un mandat axé sur le développement économique des entreprises artisanales et sur le développement de l’emploi et de la formation pour faire prendre au plus grand nombre le virage de l’apprentissage ; non seulement pour améliorer la compétitivité des entreprises artisanales mais surtout pour participer à l’intégration des jeunes par l’emploi et résorber le chômage .

Promu à des responsabilités européennes, il est élu en décembre 2017 à la vice-présidence de l’Union européenne de l’artisanat et des PME (UEAPME). Bernard Stalter compte bien faire entendre la voix de la France et des entreprises artisanales à l’échelle européenne sur différents sujets tels que les travailleurs détachés, la TVA, l’homologation des diplômes et influencer les décisions du Parlement européen.

Investi dans les organisations professionnelles artisanales, il est président de l’Union nationale des entreprises de coiffure (UNEC) depuis 2014 et il a été récemment élu président de la Confédération nationale des métiers de service (CNAMS) en septembre 2018. Il est investi également dans la région Grand Est par un mandat de conseiller régional délégué à l’artisanat. Un engagement multiple que Bernard Stalter juge nécessaire afin de garder une vision globale du secteur et être à l’écoute de chacun.

Partout, son combat passionné est le même, permettre aux artisans d’exercer leur activité dans les meilleures conditions, aujourd’hui et demain : « L’artisan de demain devra maîtriser des savoir-faire qui relèvent de la tradition et de la transmission mais il devra naturellement composer aussi avec les exigences de son temps, en intégrant les nouveaux modes de vie et de nouveaux outils ».

Bien connu pour sa moustache, Bernard Stalter porte un cap, celui de l’artisanat !

Suivez Bernard Stalter sur Twitter, Facebook et Linkedin

Enregistrer