Le réseau des CMA est prêt à répondre aux défis de demain

Suite au discours du Président de la République devant les parlementaires réunis en Congrès à Versailles le 3 juillet, Bernard Stalter, président de l’APCMA, renouvelle sa proposition de passer avec l’Etat un contrat de confiance pour réformer le réseau consulaire des CMA et moderniser l’accompagnement des entreprises artisanales.

Comme évoqué devant Bruno le Maire la semaine dernière à l’APCMA, Bernard Stalter confirme que le réseau des CMA saura engager plusieurs projets structurants et innovants :

  • la formation à distance pour former plus vite et plus efficacement afin de répondre aux besoins des entreprises artisanales et lutter contre le fléau du chômage ;
  • la modularisation des parcours pour repositionner la filière de formation aux métiers de l’artisanat comme une filière d’avenir et d’excellence ;
  • la refonte de l’offre de services des CMA pour une meilleure performance de leurs services aux entreprises artisanales, aux jeunes et aux collectivités territoriales ;
  • la place du numérique et la « plateformisation » des services et de la relation client avec les entreprises artisanales.

De plus, le réseau des CMA a montré sa volonté de s’inscrire dans ce mouvement de réforme que l’Etat souhaite porter, notamment sur la réforme du code du travail, sur la réforme de la formation professionnelle ou encore sur la nécessité de maintenir des qualifications pour entrer dans l’artisanat. Pour cela, les CMA ont des propositions d’actions concrètes et une volonté partagée de mettre toutes les initiatives et idées au service du renouveau et de la reprise économique du pays.

Murielle Pennetier – 01 44 43 10 44 – presse@apcma.fr